Home
»
»
»

1. Biographie

Contre vents et marées, André Breton a maintenu le cap du mouvement surréaliste avec une opiniâtreté et une foi dignes d’admiration. Ses ennemis l’avaient surnommé à juste titre le ‘pape du surréalisme’. 

André Breton (1896-1966) dans sa jeunesse mène deux activités: la poésie à laquelle il s’adonne subissant l’influence du symbolisme et la médecine. 

Pendant la guerre de 1914, il est amené à expérimenter sur des soldats malades la psychanalyse de Freud qu’il vient de découvrir et qui influencera sa conception de la poésie. 

Avec Aragon et Soupault, il fonde le mouvement surréaliste après un passage par le dadaïsme qu’il quitte parce qu’il souhaite que la poésie mène à quelque chose et n’en reste pas à une révolte stérile. Depuis cette date jusqu’à sa mort, la vie de Breton est liée à l’histoire du mouvement. 

Pendant la guerre, Breton s’exile aux États-Unis, où il regroupe de nouveaux amis et diffuse des idées surréalistes. C’est là qu’il écrit un troisième Manifeste (1945). 

De retour en France, il organise des expositions, des rétrospectives, anime des revues, et forme de nouveaux poètes. Mais le mouvement n’est plus ce qu’il était. 

Il n’en demeure pas moins qu’à un moment ou à un autre de leur carrière, presque tous les poètes contemporains sont passés par le surréalisme. 

2. Les oeuvres de Breton

Dans ses œuvres poétiques (Champs magnétiques, 1920; Clair de terre, 1923; L’Air de l’eau, 1934), Bretonessaie par la dislocation de la phrase, par le pouvoir de la métaphore d’atteindre la vérité cachée à la raison. 

Ses récits (Nadja, 1928; Les Vase communicants, 1932; L’Amour Fou, 1937) refusent la fiction romanesque, et élaborent toute une théorie du merveilleux qui fait irruption dans le quotidien. Pour Breton, il existe des forces occultes qui interviennent dans la vie de l’homme et qui lui échappent. Ses récits évoquen...

Questo contenuto è riservato agli iscritti al portale.

ISCRIVITI o ACCEDI al tuo profilo.