12. Charles Baudelaire

12. Charles Baudelaire

1. Biographie 

Charles Baudelaire est né à Paris en 1821 et son enfance est marquée par la mort prématurée de son père et la jalousie de sa mère. Après avoir terminé ses études de lettres, il se consacre à une année de “vie libre“, au cours de laquelle il contracte la maladie vénérienne de la syphilis, puis se consacre exclusivement à la littérature. A l’âge de la majorité, il obtint son héritage paternel, largement dilapidé dans une vie irrégulière.

Plus tard, il accompagne son activité poétique (composition des poèmes qui forment les fleurs du mal) à celle de critique d’art. En 1848 il participa aux soulèvements révolutionnaires qui renversèrent la monarchie constitutionnelle en France et donnèrent naissance à la deuxième république, mais après le premier enthousiasme il abandonna cette activité car il était déçu et aigri par les attitudes populaires et le repli conservateur et autoritaire de L Bonaparte, qui en 1852 restaura l’empire.

Il se consacre à nouveau et exclusivement à la littérature et en 1857, année de publication de Madame Bovary, il publie Les Fleurs du mal, qui soulève un scandale immédiat et est mis en examen pour outrage à la morale religieuse, à la morale publique et aux bonnes mœurs, malgré cela l’opéra est un grand succès.

Dans les années suivantes, Baudelaire continue d’écrire des critiques d’art, des essais, publiés dans divers journaux et écrit le Spleen à Paris. Entre-temps, cependant, son malaise social et sa haine envers le monde grandissent, Baudelaire consomme de la drogue (opium et haschisch) et subit des attaques cérébrales, jusqu’à la paralysie qui le frappe en 1866. 

Après un an de vie presque végétale, il meurt en 1867.

2. Le renversement des valeurs poétiques

Baudelaire incarne l’idée de modernité et constitue une rupture entre l’avant et l’après. Défini comme le dernier des romantiques et le premier des décadents, il renverse les valeurs poétiques, célébrant le mal plutôt que le bien, la maladie plutôt que la santé. Ainsi l’objet de sa poésie est l’aspect négatif, intérieur et extérieur présent dans la condition humaine et sociale, et son but est de scandaliser : sa poésie se veut une sorte de coup de poing dans l’estomac pour les bourgeois bien-pensants.

Dans ses œuvres, Baudelaire reflète souvent la figure du poète, thème de certains textes comme L’Albatros, et ressent le besoin de rompre avec cette tradition qui considérait le poète comme une figure détachée et supérieure à l’humanité, faire en sorte que la poésie (produite par l’inspiration mais aussi un processus méthodique d’intelligence) ne soit pas un travail ou un passe-temps agréable, mais un besoin vital et l’outil privilégié pour connaître la réalité.

3. La poétique

L’esthétique de la beauté absolue. Par contraste paradoxal, Baudelaire associe des thèmes bruts à une théorie esthétique du beau absolu, du style parfait. 

En effet, dans les œuvres de l’esthète Baudelaire, le laid et le beau coexistent en harmonie et en opposition, donnant lieu à des contradictions fascinantes: 

J’ai trouvé la définition de la beauté, de ma beauté. C’est quelque chose d’ardent et de triste, quelque chose d’un peu vague… “.

L’un des éléments les plus vitaux de l’œuvre, qui anticipe les angoisses et les angoisses de la décadence, réside dans cette union des contraires. L’écrivain américain Edgar Allan Poe a influencé ses œuvres, avec des thèmes nocturnes et sataniques, combinés avec le sentiment d’une personnalité divisée et double et l’extrême soin du style.

4. La relation avec l’entreprise

Un autre aspect essentiel de la pensée de Baudelaire est l’idée du poète en contraste avec la société de l’époque, thème déjà présent chez Leopardi mais qui ici s’accentue et devient total: le poète représente l’altérité par rapport au contexte civil et la société, il la marginalise, l’isole. Pour cela il se réfugie dans les «paradis artificiels» du haschich, de l’opium et du vin, auxquels il dédie également deux textes.

Dans l’œuvre de Baudelaire, la métropole est également fondamentale, qui, avec sa foule, est le protagoniste de nombreux poèmes ainsi que de poèmes en prose, dans lesquels le paysage n’est pas représenté par la nature mais par la ville, ou plutôt la nature artificielle créée par l’homme.

Les protagonistes de ses œuvres vivent souvent dans cette atmosphère suffocante, sans plus d’ouvertures et les souffles vivifiants de la nature. 

En eux, cependant, il n’y a pas seulement de la répulsion mais aussi de l’attirance vers ce nouvel univers, où l’individu s’annule dans la foule et où la poésie s’achète et se vend comme une marchandise.

5. Les Fleurs du Mal

Les Fleurs du Mal de Baudelaire rassemble plus d’une centaine de paroles, écrites depuis 1840 et publiées dans des revues. 

Dans la deuxième édition de 1861, Baudelaire ajoute de nouveaux textes et divisé l’ouvrage en six sections: 

  1. Ennui et idéal; 
  2. Peintures Parisiennes; 
  3. Le vin; 
  4. Les Fleurs du Mal; 
  5. La Révolte;
  6. La Mort. 

Les paroles ne sont pas insérées selon l’ordre chronologique de la composition, mais constituent une biographie idéale, un chemin existentiel qui passe de la prise de conscience de la diversité par rapport au monde extérieur; au désir de s’évader dans l’alcool, dans les paradis de la drogue, dans des amours destructrices.

Le poète arrive à la rébellion contre Dieu et au rejet total du monde avec la mort Les fleurs du mal de Charles Baudelaire le titre Les fleurs du mal fait allusion à deux sens: le premier “fleurs” conduit à la beauté que seul l’art peut atteindre; l’autre «mal» parle de la dégradation et de la vulgarité de la société. 

Dans la corruption du monde contemporain, seul l’art est capable de produire de la beauté. Le poète sent qu’il y a une réalité profonde qui peut être atteinte avec la poésie. Pour retrouver ces zones inconnues de l’être et de l’intériorité, le poète recourt donc à un langage nouveau et allusif. 

Les mots perdent donc leur valeur conventionnelle qui leur est attribuée, ils sont redécouverts dans leur sens allusif et phonique, devenant ainsi des symboles qui conduisent à une autre réalité.

D’où le concept d’une vie qui a perdu son vrai sens, et qui est dominée par l’ennui, pire que les catastrophes.

Accedi

[mepr-login-form use_redirect="true"]

Registrati

Accedi o Registrati

Il Manuale di Sopravvivenza alla Maturità 2024

Sta per arrivare il manuale che ha aiutato decine di migliaia di maturandi.

Iscriviti alla lista d’attesa per sapere quando sarà disponibile.